Élodie Beaudet

Chorégraphe et danseuse

Accueil / Élodie Beaudet

C’est en jouant de la batterie avec son père musicien qu’Élodie commence à appréhender ce qu’est le rythme vers l’âge de 7 ans. En 1995, elle découvre les danses d’Afrique de l’Ouest en assistant à un spectacle de la troupe “Wamdé” du Burkina-Faso, c’est une révélation ! Dès lors, par le biais de rencontres, de lectures et de la pratique de la danse, elle s’intéresse à la richesse culturelle qu’offre l’Afrique de l’Ouest, entre tradition et relation spontanée à un monde en pleine évolution. À partir de 2001, alors âgée de 15 ans, Élodie fréquente plus assidûment des ateliers et stages de danses guinéennes, maliennes et afro-traditionnelles en général, auprès de danseurs et chorégraphes tels que Seydou Boro, Norma Claire, Merlin Nyakam… Elle fait 2 voyages formateurs de plusieurs mois au Sénégal et en Gambie entre 2005 et 2007. Parallèlement elle participe à des projets de création mêlant danse, chant et percussions comme la troupe Wassa avec des artistes ivoiriens. Elle se professionnalise à partir de 2010 alternant projets danse, musique et pédagogie.

Elle rejoint “Afro-breizh” / cie Dounia, “Ayéna”, porté par le percussionniste Ivoirien Baba Touré et l’institut français, Shandoo (reggae folk) dans lequel elle fait ses premières expériences en tant que bassiste, La robe verte (afro-folk), Térikan (afro-funk mandingue) avec les chanteurs Guinéens Mengue et Aminata Camara… Elle intègre Engrenage[s] en 2017 et crée son premier spectacle comme co-chorégraphe du danseur hip-hop Franco “Fluide complexe” duo afro-hip hop. Dans la foulée ils mettent en place “Groove time” un show participatif autour des danses et musiques funk et afrobeat. En 2019, ils se lancent dans la création “Communauté” pour 5 danseurs, qui bénéficie d’un accompagnement des Transmusicales. C’est aussi cette année là que le projet “Groove time “ évolue vers une version orchestre “Kinyonga”.